L’endoscopie consiste, grâce à une fibre optique et une caméra, à visualiser sur un écran les différentes parties de l’anatomie interne de nos animaux de compagnie. Il existe différentes zones accessibles grâce à l’endoscopie.
Une anesthésie générale est obligatoire.

Votre animal devra être à jeun :

  • Depuis 24 h pour une gastroscopie
  • Depuis 36 h pour une colonoscopie
  • Depuis au moins 12 h pour une rhinoscopie

Endoscopie des cavités nasales ou rhinoscopie

Pour repérer les anomalies des cavités nasales comme des abcès, des tumeurs ou même la présence de corps étrangers comme les épillets qui peuvent alors être retirés grâce à une petite pince.

Endoscopie du larynx, de la trachée et des bronches

On explore ici les voies aériennes profondes c’est-à-dire la trachée et les bronches.
La caméra est introduite dans la trachée puis dans les bronches de plus gros diamètre à la recherche de corps étranger, de signes d’inflammation ou de collapsus (diminution de diamètre)…

Un lavage broncho alvéolaire peut être réalisé. Cela consiste en l’injection de sérum physiologique stérile. Ce liquide est ensuite analysé en laboratoire. Cela permet l’exploration de maladie inflammatoire, tumorale ou infectieuse.

Endoscopie digestive

Elle permet la visualisation de la cavité buccale, de l’œsophage, de l’estomac et du début du tube digestif. Il est ainsi possible de repérer des anomalies digestives comme des masses, des ulcérations, des inflammations ou la présence de corps étrangers.

Grâce à des pinces, il est possible dans certaines circonstances précises de récupérer les éléments anormaux ingérés par l’animal sans avoir à réaliser une chirurgie « invasive ».

Coloscopie

De la même façon qu’il est possible d’explorer l’estomac et le début du tube digestif, il est possible de découvrir la fin du tube digestif en visualisant le rectum et le colon grâce à la fibre optique de l’endoscope.

Pinces à biopsie

Elles permettent également de prélever de petits morceaux de tube digestif pour les faire analyser et ainsi préciser le diagnostic.

Appareil urinaire

Il peut être possible d’aller explorer l’urètre et la vessie (cystoscopie) à la recherche de lésions inflammatoires, de calculs ou de tumeurs…

Un examen du vagin peut également être réalisé, on parle de vaginoscopie.

Vidéo otoscopie

Dans certains cas d’otite externe ou moyenne, une exploration endoscopique des conduits auditifs externes et des bulles tympaniques est également réalisable.

Les indications sont une otite externe réfractaire au traitement classique, la recherche d’un corps étranger, la réalisation de biopsie, le retrait de certaines masses.