L’imagerie médicale est un ensemble de techniques, non invasives, consistant à mettre en image différentes régions de l’organisme afin d’obtenir des informations sur l’anatomie et le fonctionnement des organes.

Échographie

Réalisation

Dans la majorité des cas, cet examen peut être réalisé sur animal vigile.
Le recours à une tranquillisation ou à une anesthésie générale peut cependant être nécessaire dans plusieurs cas de figure : lors de la réalisation de prélèvements, c’est-à-dire d’échographie interventionnelle ou si votre animal se montrait peu coopératif ou agité.
Lors de réalisation de biopsie, une exploration de l’hémostase sera réalisée avant tout prélèvement pour s’assurer que votre animal coagule bien.

Pour tout échographie, il est cependant préférable que vous laissiez votre animal à la diète (jeûne de 12 heures en lui laissant à boire à volonté). En effet si une tranquillisation ou une anesthésie était nécessaire, celle ci pourra alors être réalisée. Lors d’échographie abdominale, l’examen sera de meilleure qualité si votre animal est à jeun.

Avant de débuter l’examen, votre animal sera tondu selon la zone d’intérêt à étudier, en effet, le poil gêne la transmission des ultrasons et diminue la qualité des images obtenues.
La position de l’animal pendant l’examen dépend de la zone étudiée. Par exemple, lors d’échographie abdominale, votre animal sera couché sur le côté ou bien sur le dos et pourra alors être « calé » dans des coussins.
L’examen dure entre 15 et 30 minutes, mais peut être plus long si des prélèvements sont réalisés.

Indications

Les indications de l’échographie sont nombreuses

  • échographie abdominale : ictère, vomissement, diarrhée, anémie, suspicion de masse, distension abdominale, insuffisance rénale, difficulté à uriner, hyperthermie, douleur abdominale, bilan après un traumatisme, diagnostic de gestation, dépistage de polykystose rénale (PKD)….
  • échocardiographie lors de toux, d’intolérance à l’effort, de souffle cardiaque ou de dépistage de cardiomyopathie dans certaines races.
  • échographie du thorax lors de lésion médiastinale, d’épanchement ou de bilan après un traumatisme
  • échographie de l’orbite lors d’exophtalmie par exemple (cf lien ophtalmo)
  • échographie de masse cutanée ou sous cutanée, de masse thyroïdienne, d’articulations (épaule par exemple lors de suspicion de tendinite du biceps)…
  • hépatique ou biliaire, exploration d’ictère…

L’échographie utilise les ultrasons. L’image obtenue est une coupe de l’organe étudié. Il peut être associé à un examen Doppler étudiant la vitesse du sang dans les Vaisseaux.
La sonde d’échographie émet et reçoit des ultrasons après qu’ils ont traversé les structures étudiées. L’analyse de ces ultra sons permet la formation à l’écran d’une image en gris, noir et blanc
L’échographie est une technique de choix dans la recherche de nombreuses pathologies.

Différentes régions du corps sont étudiables

  • les structures abdominales : échographie abdominale.
  • les structures thoraciques autres que le cœur : échographie thoracique.
  • le cœur : échocardiographie.
  • L’œil et les structures autour : échographie oculaire
  • D’autres structures : musculaires, sous cutanées, certaines articulations, le cerveau en cas de persistance des fontanelles…

Nous réalisons des échographies dites de DÉPISTAGE (recherche d’une maladie non encore déclarée) chez des races prédisposées : problème cardiaque et rénal chez certaines races de chat par exemple.

Nous réalisons également des échographies interventionnelles

Il peut s’agir

  • d’un prélèvement d’une lésion pour récolter des cellules et les analyser en laboratoire
  • de biopsies (hépatiques, masses…) à l’aide d’un pistolet à biopsie dans le but de prélever un morceau d’organe ou de masse et de le faire analyser en laboratoire,
  • de la ponction de certaines lésions (abcès prostatiques, rétro bulbaire…)
  • de la ponction d’un épanchement péricardique, pleural ou abdominal afin de soulager votre animal et faire là aussi analyser le liquide recueilli.

Radiographie numérique

La radiographie demeure la technique utilisée quotidiennement pour explorer les os (membre, colonne vertébrale…) et le thorax.
Un générateur émet des rayons X en direction de la zone à étudier, après l’avoir traversé, les rayons restant vont former l’image radiographique. Celle ci est analysée sur un écran d’ordinateur et peut être imprimée.
Toutes les radiographies sont effectuées à la clinique.
Certaines clichés radiographiques nécessitent une anesthésie générale de votre animal (par exemple les clichés de dépistage officiel de dysplasie de la hanche ou si votre animal est douloureux…).

Chez les animaux, comme chez l’homme, les radiographies permettent de voir certaines parties du corps : cœur, poumons, intestins, os…

La plupart des clichés sont réalisées rapidement sans anesthésie mais d’autres nécessitent des tranquillisations de courte durée car votre animal ne doit pas bouger.

Il est donc possible de réaliser des :

  • Radiographies des membres : recherche de fractures, d’arthrose, de tumeur …
  • Radiographies abdominales : recherche de corps étranger dans le tube digestif ou visualisation de différents organes de l’abdomen, comme des calculs dans la vessie. Il est possible de faire avaler des produits de contraste à votre animal pour mieux visualiser l’ensemble de son tube digestif
  • Radiographies thoraciques : repérer d’éventuelles anomalies de la forme du cœur et pour visualiser les poumons, la trachée…
  • Radiographie de la colonne vertébrale : en cas de difficultés locomotrices, il est possible de repérer des lésions des vertèbres.
  • Radiographie dentaire : sous anesthésie afin de visualiser les anomalies des racines par exemples.